Aller au menu - Aller au contenu

À la Librairie Ancienne Gauzy


Relation de l'origine, du progrès et de la condamnation du quiétisme

Répandu en France avec plusieurs anecdotes curieuses

[Sainte-Ménéhould], [Gabriel Dliège] (1732)

In-12 Veau époque, dos orné

Coiffes et coins usés, mors fendus

2 parties en 1 volume.
1ère édition : certains bibliographes indiquent 1733 pour la seconde partie ici datée 1732.
L'Abbé Phélipeaux official de l'église de Meaux, seul Grand Vicaire de Bossuet, et supérieur de plusieurs communautés religieuses, était à Rome avec le neveu de Bossuet au commencement de l'affaire du Quiétisme. Bossuet les chargea d'y rester pour suivre l'affaire.
Cette relation dont les détails déplurent à Fénelon et à Mme Guyon, qui répandaient cette doctrine mystique, ne fut pourtant publiée que vingt ans après la mort de Phélipeaux.
Barbier dans son dictionnaire des anonymes nous dit que : La relation imprimée à Sainte-Ménéhould devint donc avec les "Lettres provinciales" et le premier volume des "Anecdotes sur l'état de la religion dans la Chine" imprimés aussi à Sainte-Ménéhould, l'objet de la plus singulière condamnation dont l'histoire des livres prohibés offre l'exemple ; dans le but de venger la mémoire de Fénélon.

230

Référence : #175