Aller au menu - Aller au contenu

À la Librairie Ancienne Gauzy


Lettres pour ou contre sur la fameuse question

Si les solitaires, appellez thérapeutes, dont a parlé Philon le juif, étoient chrétiens

Paris, Jacques Estienne (1712)

In-12 Basane époque

Charnières fendues, coins, coiffes et coupes usés. Bon état intérieur

Très rare ouvrage rassemblant les lettres échangées par le Président J. Bouhier et le P. Bernard de Montfaucon, suite à la publication de la Vie Contemplative de Philon par Montfaucon.
Selon Philon d'Alexandrie, "thérapeutes" était le nom qui était donné aux premiers chrétiens d'Egypte. L'origine de ce nom reste incertaine, mais il semblerait provenir des dons qu'avaient ces personnes pour guérir les malades. Les journées des thérapeutes étaient fortement réglées par un ensemble d'ordonnances que Philon qualifie de "mystères" : ils se privaient la journée de nourriture et de boisson, passaient leur temps à la lecture, l'allégorie des ancêtres, la philosophie et la composition d'hymnes. Le Président Bouhier, contrairement à Montfaucon, défend ici l'opinion que les thérapeutes étaient juifs et non chrétiens.
Barbier II/1286 : " La 1ere et la 3e lettre sont du Président J. Bouhier, la 2e du P. Bern. de Montfaucon ; le tout a été publié par Bern. de La Monnoye. "

380

Référence : #1358