Aller au menu - Aller au contenu

À la Librairie Ancienne Gauzy


Remontrances du parlement

Jansénisme. Bulle Unigenitus

Au roi du 9 avril 1753 senatus optimo principi

S. l, S. n (1753)

In-12 Broché, couverture muette sans dos

(1) feuillet- XII-203 pages.
Il s'agit probablement d'une contrefaçon de l'E. O. , la page de titre n'est pas ornée d'une vignette.

"Extrait de la chronologie de la querelle de la bulle Unigenitus :
22 FEVRIER 1753. Lettres patentes du roi qui interdisent "toutes poursuites et procédures concernant la matière des refus de sacrements et évoquent à son Conseil toutes les affaires de refus de serments. Le Parlement refuse de les enregistrer. 31 MARS 1753. Arrêt du Parlement de Paris ordonnant l'exécution de l'édit de 1682 sur l'enseignement des 4 articles.
9 AVRIL 1753. Grandes Remontrances du Parlement de Paris sur les refus de sacrements.
Le roi refuse de les recevoir.
5 MAI 1753. Le Parlement cesse de rendre la justice pour ne s'occuper qu'à combattre le schisme. 7 MAI 1753. Lettres de jussion qui enjoignent au Parlement de reprendre son service ordinaire et d'enregistrer les Lettres patentes du 22 février.
Refus d'obéir du Parlement.
9 MAI 1753. Tous les conseillers des Enquêtes et des Requêtes sont exilés. 10 MAI 1753. La Grand Chambre est exilée à Pontoise.
18 SEPTEMBRE 1753. Création d'un Chambre Royale pour pallier à l'absence du Parlement. Echec. Les avocats refusent d'y paraître.
2 SEPTEMBRE 1754. Déclaration royale qui ordonne le silence autour de la bulle Unigenitus et qui commet le Parlement pour réprimer toutes les infractions à cette loi. 4 SEPTEMBRE 1754. Retour victorieux du Parlement, fin de la cessation de service. "

100

Référence : #1638

Au roi du 9 avril 1753. : de schismate extinguendo

1753

In-12 Basane époque, dos lisse orné d'un décor fleurdelisé (où ce qui l'en reste

Coins usés, plats frottés, importants manques aux coiffes. petite mouillure claire en angle, et petit coup de dents dans la marge des premiers feuillets

(page de titre ornée d'une vignette) -164 pages.
"Extrait de la chronologie de la querelle de la bulle Unigenitus :
22 FEVRIER 1753. Lettres patentes du roi qui interdisent "toutes poursuites et procédures concernant la matière des refus de sacrements et évoquent à son Conseil toutes les affaires de refus de serments. Le Parlement refuse de les enregistrer. 31 MARS 1753. Arrêt du Parlement de Paris ordonnant l'exécution de l'édit de 1682 sur l'enseignement des 4 articles.
9 AVRIL 1753. Grandes Remontrances du Parlement de Paris sur les refus de sacrements.
Le roi refuse de les recevoir.
5 MAI 1753. Le Parlement cesse de rendre la justice pour ne s'occuper qu'à combattre le schisme. 7 MAI 1753. Lettres de jussion qui enjoignent au Parlement de reprendre son service ordinaire et d'enregistrer les Lettres patentes du 22 février.
Refus d'obéir du Parlement.
9 MAI 1753. Tous les conseillers des Enquêtes et des Requêtes sont exilés. 10 MAI 1753. La Grand Chambre est exilée à Pontoise.
18 SEPTEMBRE 1753. Création d'un Chambre Royale pour pallier à l'absence du Parlement. Echec. Les avocats refusent d'y paraître.
2 SEPTEMBRE 1754. Déclaration royale qui ordonne le silence autour de la bulle Unigenitus et qui commet le Parlement pour réprimer toutes les infractions à cette loi. 4 SEPTEMBRE 1754. Retour victorieux du Parlement, fin de la cessation de service. "

120

Référence : #1672